Indila – Petite boîte d’argent – A2/B1

J’ai, j’ai gardé en secret
Dans une boîte en argent
Un petit monde à moi
Des étoiles, un océan
Un peu d’éternité, une flûte de pan
Mais je n’ai rien de toi
Toi qui manque tellement
Je suis là où tu m’as laissée
Sur la route du néant
Ici la lune n’éclaire jamais
Elle jaunît avec le temps
Et de nuage en nuage
Sur les ailes d’un oiseau blanc
Je me suis laissée prendre en otage
Puisque sans toi, plus ne rime
Plus rien ne rime, rime
Et je m’abîme, bîme
Et je m’abîme, bîme
J’uis allée au bout du monde
J’ai demandé pardon
Je suis là et je t’attends
Sous les étoiles…
D’Orient
Il y avait comme un son
Perdu dans l’univers
Est-ce que ce serait toi ?
Oh comme je l’espère
Je suis là où tu m’as laissée
Sur la route du néant
Ici la lune n’éclaire jamais
Elle jaunît avec le temps
Et de nuage en nuage
Sur les ailes d’un oiseau blanc
Je me suis laissée prendre en otage
Puisque sans toi, plus ne rime
Plus rien ne rime, rime
Et je m’abîme, bîme
Et je m’abîme, bîme
J’vais comme si tu m’attendais
Mais le temps paraît long
Et je ne peux m’empêcher
De penser
Comme une enfant
Que veux-tu que j’y fasse ?
Rien n’est plus enivrant
Que de s’accrocher à toi
Et d’y croire tout le temps
Je suis là où tu m’as laissée
Sur la route, sur ce banc
Ici la lune n’éclaire jamais
Elle jaunît avec le temps
Et de nuage en nuage
Sur les ailes d’un oiseau blanc
Je me suis laissée prendre en otage
Puisque sans toi, plus ne rime
Plus rien ne rime, rime
Et je m’abîme, bîme
Et je m’abîme, bîme

_______________________________________________________________
Het Franse atelier online

Volg ons, suivez-nous! 644