Picasso: sauvé par son père et par Max Jacob – B1


__________________________________________________________
We oefenen voegwoorden, conjonctions. Zie de theorie op:
voegwoorden: ‘maar, echter, terwijl…’
__________________________________________________________

Comment quitter Manyac
Alors que Picasso est dépendant du commerçant de tableaux Pere Manyac, qui lui offre un salaire en échange de ses peintures, et un atelier où ils vivaient ensemble à Paris, il se brouille avec lui.

Dans sa periode bleue les personnages sont souvent tendres et un peu tristes. Le sujet de la maternité est très fréquent dans l'oeuvre de Picasso.  Ce qui est paradoxal est qu'il ne sera pas un très bon père.

Dans sa periode bleue les personnages sont souvent tendres et un peu tristes. Le sujet de la maternité est très fréquent dans l’oeuvre de Picasso. Ce qui est par contre paradoxal est que plus tard il ne sera pas un très bon père.

Tandis que Manyac fait tout pour se rapprocher de lui, Picasso étouffe et veut quitter Paris.

__________________________________________________

QUIZ - Picasso: vocabulaire

Voici quelques questions pour apprendre le vocabulaire du texte.


__________________________________________________
Quitter Manyac et Paris, ce n’est pas tout
Il demande de l’argent à son père pour rentrer à Barcelone:

    …”cette fois il avait dû faire appel à l’inépuisable bonne volonté de son père et attendre que celui-ci eût péniblement mis de côté le prix du billet. Déchiré entre la colère et la résignation, il ne supportait pas l’idée d’être à la maison et, le soir, il était prêt à faire n’importe quoi plutôt que de rentrer alors que ses parents n’étaient pas encore couchés. Il quittait le plus tard possible le café ou le cabaret où il se trouvait et, s’il n’était pas encore assez tard, il arpentait les Ramblas, en discutant avec tous ceux qui voulaient bien l’écouter, plutôt que de courir le risque de rentrer chez lui avant que ses parents ne fussent endormis.” [Picasso créateur et destructeur p. 86]

Picasso n’a que 20 ans à l’époque. Tandis qu‘il se sent mal à cause de sa situation personnelle et à cause de la mort de Casagemas, il travaille énormément et garde absolument tous ses dessins et tableaux. La période bleue avec une tendresse désespérée continue dans sa peinture.

Paur Durand-Ruel est un marchand de tableau qui a sauvé les impressionistes. Il a lutté pour eux, a été sur le bord de la faillite. Sans Durand-Ruel il n'y aurait pas eu d'impressionistes. (ISBN 9782070146949, 48 pages) Picasso rêve d'être aidé par lui.

Paur Durand-Ruel est un marchand de tableaux qui a sauvé les impressionistes. Il a lutté pour eux, a été sur le bord de la faillite. Sans Durand-Ruel il n’y aurait pas eu d’impressionistes. (ISBN 9782070146949, 48 pages)
Picasso rêve d’être aidé par lui.


Rêves de gloire et de richesse

Alors qu‘il travaille beaucoup à Barcelone et a toujours à sa disposition des amis qui l’adorent, il rêve de succès et de Paris. Il se trouve un ami, Rocarol, qui a des sous et le voilà reparti à Paris, à Montparnasse.

Picasso à Barcelone, 1901: Il fait des petits dessins, semblables à des Bd (bande dessinée), le représentant lui et ses amis, en torero, avec une toge comme un romain, des femmes voluptueuses et recevant des sacs d'argent des marchands de tableaux. Ici son ami Sebastià en toge de romain.

Picasso à Barcelone, 1901: Il fait des petits dessins, semblables à des Bd (bande dessinée), le représentant lui et ses amis, en torero, avec une toge comme un romain, des femmes voluptueuses et recevant des sacs d’argent des marchands de tableaux. Ici son ami Sebastià en toge de romain.

    ‘Ils louèrent à Montparnasse une chambre trop petite pour un écureuil et, comme Picasso l’avait imaginé dans sa bande dessinée, il s’en alla aussitôt voir Durand-Ruel [NR: marchand de tableaux]. Mais la réalité avait beaucoup de retard sur ses fantasmes et ni la reconnaissance ni la fortune ne se présentaient. La galerie de Durand-Ruel était voisine de celle de Vollard, mais Picasso répugnait à frapper les portes qui lui avait été précédemment ouvertes par Manyac. Ce fut seulement seulement une semaine plus tard, une fois l’argent de Rocarol épuisé, qu’il trouva le courage d’aller voir Berthe Weill. Elle acheta une toile de Rocarol vingt-cinq francs, ce qui régla pour quelques jours leur chambre d’hôtel et leurs repas. Puis l’argent s’épuisa et les deux compères s’en allèrent chacun de leur côté lutter contre la faim et le froid d’un nouvel hiver parisien.” [Picasso créateur et destructeur, p.90]

L’adorable Max Jacob
C’est son ami Max Jacob, poète et peintre aussi, et fidèle admirateur de Picasso qui vient en son aide. Max quitte son travail dans l’enseignement et prend un travail de vendeur pour pouvoir aider Picasso. Il loue une chambre, mais ils sont tellement pauvres qu’ils n’ont qu’un seul lit, alors que l’un dort l’autre travaille:
“tout naturellement, écrivit-il, Picasso vint habiter dans ma chambre. Il dessinait toute la nuit. Et, quand je me levais pour aller au magasin, il se couchait pour se reposer.” [Souvenirs de Picasso contés par Max Jacob, Cahiers d’art no 6]

___________________________________________________

Quiz - Franse voegwoorden/signaalwoorden van tegenstelling

Voici quelques questions pour apprendre les conjonctions d’opposition (voegwoorden/signaalwoorden van tegenstelling)


___________________________________________________

NB:
Pour voir l’oeuvre de Picasso par ordre chronologique faites clic sur la ligne bleue: Oeuvre de Picasso

1389